En quelques semaines, le territoire de Laval a réussi le tour de force de répondre à l’appel à candidature de la French Tech pour la labellisation et la mise en place d’un réseau thématique national autour de la réalité Virtuelle. Réponse dans quelques jours.

Un écosystème unique
Laval compte aujourd’hui une vingtaine de startups dans le domaine de la réalité virtuelle et augmentée. Outre ces entreprises, Laval dispose de formations et de laboratoires de recherche spécialisés qui forment chaque année près de 650 étudiants, l’avenir de ce secteur. Le centre technique Clarte complète ce triptyque exemplaire qui s’est développé autour de l’événement phare Laval Virtual. Un écosystème unique, reconnu par les spécialiste comme le cœur européen, si ce n’est mondial, du développement de ces technologies. Une réussite qui doit beaucoup au pari du territoire voici 18 ans ! La candidature de Laval à la mise en place d’une thématique « Réalité Virtuelle » au sein de la French Tech était donc une évidence.



Le label French Tech, à quoi ça sert ?
D’aucuns pourraient s’interroger sur l’intérêt de ce label tant la reconnaissance de Laval dans le domaine des RV/RA est désormais installée. Aujourd’hui décerné à 13 métropoles, ce label a pour objectif de rendre visible l’écosystème français des jeunes entreprises du numérique. Et cela semble fonctionner. En 2015, 66 startups françaises étaient présentent au Consumer Electronic Show de Las Vegas, soit 25% des exposants étrangers. En 2016, c’est près de 200 entreprises qui ont fait le déplacement, l’une des plus importantes délégations étrangères dont les produits et innovation ont fait la une des principaux médias. De quoi remédier au French Bashing de ces dernières années et placer la France parmi les startup nations qui comptent. Mais le label French Tech ce n’est pas que cela. D’abord et avant tout destiné à faire émerger les champions de demain, ce label a pour objectif d’attirer le regard de nouveaux investisseurs. Une nécessité pour nos startups françaises. Ni pôle de compétitivité, ni énième dispositif d’aide aux entreprises, donc, ce label pourrait intéresser nos jeunes entreprises lavalloises en recherche de financement.

Une superbe mobilisation
Une nouvelle fois le territoire lavallois a su faire preuve d’une mobilisation formidable autour de ses entreprises. Une vraie énergie positive pour notre écosystème à un moment charnière. Le marché des RA/RV arrive désormais à maturité (le marché représentera 150 MDS$ en 2020 et 60 millions d'utilisateurs en 2018) et le Laval Virtual Center s’apprête à sortir de terre…. Rendez-vous prochainement pour connaître les résultats et restons au galop pour la Réalité Virtuelle !